Les ouvrages qui m'accompagnent

À travers une parfaite synthèse des deux civilisations qui l'ont modelé, le docteur Tran Tien Chanh met l'accent sur l'importance de la pensée chinoise dans
la connaissance et la pratique de l'acupuncture. Le qi, les courants yin et yang, et les finesses de la pensée orientale deviennent accessibles.

Abordant la physiologie de l'homme sous un éclairage nouveau, on découvre les divers souffles et l'interpré-
tation permettant de définir les méridiens. De là se précisent les indications et les techniques de cette médecine millénaire. L'acupuncture trouve ici sa vraie place : celle d'une thérapeutique qui s'adresse à chacun comme à un être unique. Car, comme l'écrit l'auteur, « chacun est malade à sa manière, et le sage ne peut pas ne pas en tenir compte ».

 

● L'Acupuncture et le Tao, du Dr Tran Tien Chanh.
   Éd. Partage (1988).

Il n'est pas de souffrances mécaniques ou organiques du corps qui ne soient liées à des ruptures d'équilibre, des blessures affectives ou émotionnelles, ou encore à des « fractures de l'âme ». Fort de ce constat établi au cours de ses trente années de pratique, Nicolas Bounine ne se contente plus désormais de soigner les symptô-
mes mais s'attache à résoudre la pathologie à la source du mal. Il invite ainsi ceux qui souffrent de problèmes de santé à se poser, à regarder en eux et à s'interroger sur leur existence. La méthode décrite dans ce livre, illustrée de nombreux témoignages, déborde le cadre technique de la kinésithérapie et de l'ostéopathie pour se nourrir de spiritualité et de certains principes des médecines alternatives. Sa démarche repose sur deux concepts simples : la mémoire du corps et l'équilibre du bassin. 

 

Vivre debout, ou l'équilibre retrouvé, de Nicolas Bounine. 
   Éd. JC Lattès (2005).

Notre corps parle. Encore faut-il savoir l’entendre. Allergies, anorexie, boulimie, cancer, fièvre, mal de gorge, inflammation, kyste, lumbago, migraine, maux
de nez, sciatique, spasmophilie, tumeur, vertige, sont autant de signes qu'à l’intérieur de nous, des tensions profondes cherchent à s’exprimer. Cet ouvrage nous apprend à ne plus voir la maladie comme le fait du hasard ou de la fatalité. C'est un message de notre
être intérieur. Il nous permet de découvrir derrière la souffrance une « maladie créatrice » : la maladie devient un indicateur de la nécessité de changement. Pratricien et fondateur de l'Institut français de shiatsu, Michel Odoul nous transmet toute son expérience de la psychologie et du monde des énergies.

 

Dis-moi où tu as mal, je te dirai pourquoi, de Michel Odoul.
   Éd. Albin Michel (2002).

Tombons-nous malades par fatalité, ou est-ce une réaction de notre corps face à des situations pertur-
bantes ? Nos pathologies ont-elles seulement des causes extérieures ou sont-elles le symptôme d'un malaise plus profond ? S'appuyant sur de récentes découvertes scientifiques, Thierry Janssen, ancien chirurgien urologue devenu psychothérapeute, retrace l'histoire de la médecine psychosomatique. Et va plus loin en analysant l'influence aussi bien culturelle, ethnographique que linguistique qui pèse sur l'existence de nos maux. Comparant les théories modernes avec les croyances de peuples traditionnels, il nous montre que, face à la maladie, nous avons le choix d'explorer plusieurs sens : sens biologique, sens symbolique ou encore sens collectif. 

 

La Maladie a-t-elle un sens ?, de Thierry Janssen.

   Éd. Fayard (2008).

Après la mort de sa mère et la crise qui s'ensuit, l'auteure, médecin anesthésiste à l'hôpital Broussais, à Paris, découvre d'autres médecines et se rend à Manille pour suivre l'enseignement d'un célèbre guérisseur, Tony Agpaoa. Là, elle observe l'existence de trois corps (physique, énergétique, psychique), ce qui ébranle sa conception de la médecine traditionnelle. Le savoir exceptionnel des guérisseurs philippins lui permettra de découvrir une réalité invisible. Pour accéder aux vérités des sorciers philippins, Janine Fontaine vivra une éprouvante aventure spirituelle qui l'entraînera dans un pays fascinant où le quotidien se nourrit de miracles. Un plaidoyer troublant pour une médecine globale.

 

Médecin des trois corps, du Dr Jeanine Fontaine.
   Éd. Robert Laffont (1980).

Le corps humain est entouré d'un champ d'énergie à travers lequel nous faisons l'expérience de la réalité,
de la santé et de la maladie. C'est en contrôlant ce champ électromagnétique que nous avons la possibilité d'agir sur nous-mêmes et de nous guérir. Il ne s'agit pas simplement ici d'un guide concernant les techniques du magnétisme : l'auteure est, en effet, soucieuse de relier sa méthode au contexte scientifique de la culture occi-
dentale. Elle situe sa pratique dans le cadre plus large d'une recherche spirituelle, d'une quête au-delà de la santé, de l'harmonie et du bonheur. 

Barbara Ann Brennan est guérisseuse et psychothérapeute. Elle a travaillé à la Nasa (au Goddard Space Flight Center) où elle a achevé sa thèse de physi-
que atmosphérique. Elle a étudié les champs d'énergie humaine et a collabo-
ré à divers programmes de recherche avec l'université Drexel à Philadelphie (Pennesylvanie).

 

Le Pouvoir bénéfique des mains, de Barbara Ann Brennan.
    Éd. Tchou (2011).

Le jour où Jill Bolte Taylor, chercheuse en neuro-
sciences à Harvard, est victime à trente-sept ans d'un accident vasculaire cérébral, sa vie bascule : elle assis-
te à la dégradation de ses facultés et en l'espace de quelques heures, elle ne peut plus marcher, parler, lire, écrire, ni même se rappeler à quoi sa vie ressemblait jusque-là. À travers ce récit, elle nous confie avec autant de précision que d'humanité ses observations, ses découvertes aussi, ses émotions et ses techniques pour se réapproprier le monde durant les huit années qu'il lui a fallu pour retrouver toutes ses facultés. Car cette expérience scientifique unique l'a amenée à explorer les territoires les plus reculés de son cerveau.

Le Dr Jill Bolte Taylor est neuro-anatomiste affiliée à l'université de l'Indiana et porte-parole de la Banque des cerveaux de Harvard. Le magazine Time
l'a élue au nombre des cent personnes qui ont apporté le plus au monde en 2008.

 

● Voyage au-delà de mon cerveau, du Dr Jill Bolte Taylor.
   Éd. JC Lattès (2008)


Et aussi :

 Vidéo de la conférence de Jill Bolte Taylor sur Dailymotion

Il y a une quarantaine d'années, Maguy Lebrun, aide-soignante qui vit dans le Vercors, décide de recueillir des enfants de la Dass, et de les aimer comme les siens. Une nuit, son mari Daniel, endormi, se met soudain à parler avec une voix féminine : celle d'Etty, une infirmière et résistante qui, durant la Seconde Guerre mondiale, soignait les maquisarts de la région. Capturée en 1944 par les Allemands, elle fut envoyée au camp de Ravens-
brück où elle mourut.

Par l'intermédiaire de Daniel, Etty demande à Maguy
de créer des groupes d'accompagnement, ce qu'elle fait à Grenoble. Devant la prise en charge morale des malades et leurs guérisons parfois subites, ces groupes sont nés un peu partout en France et en Europe, soutenus par des médecins. Cet ouvrage raconte l'histoire de ce couple hors normes. 

 

● Médecins du Ciel, médecins de la Terre, de Maguy Lebrun.
   Éd. Robert Laffont (1986).

« Celui qui a les livres a beaucoup ; celui qui n'a que 
les livres n'a rien. »

Proverbe chinois