Kinésiologie : l'art d'interroger le corps

Dès sa mise au point, il y a une cinquantaine d'années, cette méthode a connu un énorme succès outre-Atlantique, bien plus discret dans l'Hexagone.
La kinésiologie se base sur l'évolution du tonus musculaire, afin de permettre à la structure, la chimie et le psychisme de notre être de renouer le dialogue :
la symbiose de la physiologie occidentale et de l'énergétique chinoise.


Thérapie manuelle ? Voie de développement personnel ? Méthode de santé et bien-être ? La kinésiologie englobe toutes ces définitions car elle considère l’homme comme un tout, à la fois structurel, chimique, énergétique et émotion-

nel. Et ses indications sont aussi nombreuses que… (lire l'article)

 

Magnésium : l'ion oublié

Malgré ses bienfaits, les caractéristiques du magné-
sium restent sous-estimées par le plus grand nombre, à commencer par les professionnels de santé. Pourtant, utilisé en prévention comme en traitement, pour des symptômes bénins ou des pathologies plus invalidantes, il améliore le quotidien et permet d’abor-
der aussi la vie avec un regard plus positif. Un minéral à réintégrer d’urgence.


« En cas de crampe, prenez du magnésium ! » Qui n’a jamais entendu ce conseil bienveillant gravé dans l’esprit populaire qui, le plus souvent, en ignore l’essentiel ? Car l’importance de ce minéral dépasse largement l’efficacité du petit coup de fouet musculaire qu’on lui attribue… (lire l'article)

 

Fasciapulsologie : le poul de la vie

« La fascia… quoi ? Il y a un rapport avec le visage ? » Une question à laquelle on n'échappe pas en abordant le sujet ! Et pour cause : si cette thérapie manuelle ouvre des perspectives dans le traitement de nom-
breuses pathologies, sa pratique par des kinés ou des ostéopathes reste encore méconnue.

 

La fasciapulsologie s'intéresse à la globalité du corps en s'appuyant sur deux notions essentielles. D'abord les fascias : ce sont les tissus conjonctifs qui entourent, soutiennent  et protègent chaque os, muscle, viscère, artère, vaisseau, nerf, organe… Ils sont omnipré-
sents dans le corps humain et se ramifient dans tout l'organisme : les fascias servent de liens de communication entre toutes les parties… (lire l'article)

 

 

Posturologie : remettez-vous d'aplomb !

Vous avez mal au dos ? C'est peut-être dû à une molaire. Vous avez les trapèzes noués ? Surveillez votre langue… La posturologie révèle des causes parfois surprenantes à des douleurs a priori inex-
plicables. Puis les guérit, en remettant le corps d'aplomb, selon un protocole très codifié.

 

Le principe de la posturologie consiste à reprogrammer une mauvaise position. Lorsque l'on est en déséquilibre postural, la bascule du corps entraîne des rotations anormales des articulations des épaules et du bassin. Pour compenser, les muscles avoisinants se contractent continuel-lement, d'où l'apparition de douleurs permanentes. L'origine du problème vient donc… (lire l'article)

 

Médecines douces : anti-âge aussi !

La jeunesse de notre peau tient d'abord à la bonne santé de notre organisme. Et s'il est impossible de contrer indéfiniment l'outrage du temps, on peut
se tourner vers les médecines douces, plutôt que
d'avoir toujours recours aux cosmétiques – voire
aux injections ! Indolores, rapides et sans risques, certaines ont un réel pouvoir rajeunissant. Sélection des plus performantes.

Dans la Chine du XVIe siècle, au temps de la puissante dynastie Ming, un vieux brigand était recherché par toutes les armées impériales. Lorsqu'il fut arrêté, l'officier, tout étonné, hésita cependant quant à son identité : l'homme, âgé de plus de cent ans, offrait un visage incroyablement… (lire l'article)

 

Le vieillissement des sens : une fatalité ?

En lien direct avec notre environnement, nos cinq sens collectent les informations pour permettre au cerveau de les analyser : grâce à eux, nous nous situons dans l'espace, nous sommes avertis mais aussi protégés ! Or leur vieillissement nous entraîne dans un isolement sensoriel car le monde n'est alors plus perçu de la même façon. Mais le déclin de chacun diffère selon l'hérédité et l'usage que l'on en fait.

Merveilleux odorat : premier de nos cinq sens (il est déjà développé chez un fœtus de sept semaines), c'est aussi le seul qui réveille la mémoire des quatre autres. Une bonne odeur de gâteau nous rappelle combien étaient irrésistibles ceux que notre mamie nous préparait dans notre enfance… (lire l'article)