Comment se déroule une séance ?



La consultation commence toujours par un court entretien : je dois connaître l’historique de santé de la personne et son état actuel, ainsi que l'éventuel traitement médical qu'elle suit ; savoir depuis combien de temps elle souffre des maux dont elle se plaint et le parcours qu'elle a suivi pour tenter d'y mettre un terme.

Enfin, ce qu'elle attend de la séance et pourquoi elle veut aller mieux, une question loin d'être anodine : emprunter le chemin du mieux-être et de la santé, c'est un engagement profond avec soi-même.

 

Cet échange permet souvent au consultant de mettre la lumière sur un lien éventuel entre son mal et un événement précis. Il ne s'agit en rien de psycho-thérapie : juste une première prise de conscience qui se révèle pleine de sens, d'abord pour lui-même.

Pour moi, c'est aussi une piste pour détecter l'origine de la souffrance : structurelle, chimique, énergétique ou émotionnelle.

 

S'ensuit la phase d'observation de la posture (à l'arrêt comme à la marche), des yeux, des épaules. Enfin du bassin, pilier de notre corps et qui, lorsqu'il est déséquilibré, engendre beaucoup de dysfonctionnements organo-chimiques. Puis je procède aux tests kinésiologiques qui m'orientent sur les corrections énergétiques à apporter.

 

J'utilise le magnétisme en fonction des besoins du corps, et si un rééqui-librage de son champ électromagnétique s'avère nécessaire.

C'est aussi une autre porte d'entrée lorsque la personne ressent des douleurs au point qu'il est impossible d'effectuer les tests musculaires, encore moins d'exercer une quelconque acupressure (dans le cas d'une fibromyalgie, par exemple).

 

Si, durant la séance, le consultant éprouve le désir de continuer à verba-liser, je l'accompagne avec bienveillance. Son silence est tout aussi respecté : il est à l'écoute de son corps, à la découverte de nouvelles sensations. Le travail continue de s'accomplir.