Combien de séances faut-il prévoir ?



Tout dépend de la personne. Car il s'agit d’une thérapie individuelle et holisti-

que : chaque maladie, chaque douleur est une histoire de vie, et chaque vie est unique. On ne peut donc rien prévoir, seulement constater la progression au fil du temps.

 

La douleur n'est que la finalité d'un problème situé plus en amont. Le corps a tenté de résister tant qu'il a pu et, arrivé au bout de ses possibilités, il envoie une alerte sur une zone différente de celle de la cause. Il s'agit de remonter jusqu'à cette cause.

 

En règle générale, pour un problème ponctuel et dans le cas d'une personne qui n'a jamais consulté, il faut compter 2 à 3 séances : la première consiste à une "remise en état optimal" globale, avec déjà un soulagement. Les suivantes assurent un résultat pérenne. Trois semaines de délai sont nécessaires entre chaque séance : il faut laisser au corps le temps d'intégrer de nouvelles informations afin qu'il se répare, et qu'il les mémorise. 

 

Si les problèmes sont multiples et installés depuis très longtemps, d'autres séances peuvent être nécessaires.

 

Au fur et à mesure de l'amélioration, les séances peuvent s'espacer. Et quoi qu'il en soit, le consultant, à la fois acteur et témoin de sa progression, reprend les rênes de sa santé. Il est à même de décider s'il veut poursuivre, dans un autre but, ou si son bien-être retrouvé lui convient ainsi.